Imprimer

C’est la Guerre

C’est la Guerre ||  cie Les Âmes libres || Festival Komidi ||  vendredi 23 novembre  || 20h || au Théâtre Lucet Langenier  ||  10 ou 6€  || Théâtre 


C est la guerre-annule Un texte nécessaire qui interroge la guerre à hauteur d’enfant, un gosse qui voit la mort en face, crue, défigurée et qui voudrait simplement jouer avec sa toupie, alors qu’il faut fuir, s’enfuir, disparaître, échapper à la pluie des bombes. Les mots crient leur violence, celle de la vérité martyrisée, avatars de l’auteur, balles à blanc qui déchirent la pureté des rêves infantiles, colère, révolte, « l’homme est une saloperie ». Les mots boxent l’Histoire absurde, la martèlent d’une hargne juste et le texte dénonciateur a la puissance bulldozer  d’une épopée dédiée aux résistants anonymes, aux gens ordinaires, effarés, détruits, comme les automates tristes d’une nuit sans fin.



Trois comédiens, trois figures de Louis Calaferte, l’indigné, l’insoumis, provocateur des consciences avachies, engagé à vie et à mort, lui dont la goualante fut si longtemps censurée, pas de compromis, insurrection intérieure, anarchie spirituelle qui cherche au-delà des bestialités commises l’once d’humanité propre à chacun, à quiconque, lequel se doit de revenir à un état du vivre, de l’Être,  retrouvant ainsi l’Innocence perdue en Requiem.

Théâtre qui questionne dans un décor de bric et de broc, authenticité d’une époque ; ici, on ne triche pas, on apprend. Et les absents de la salle auront tort, ce n’est pas qu’un proverbe.

w-aimenoutfacebook 

Enregistrer