Imprimer

Trio HCD (Concert de Jazz)

Jazz : Trio HCD  // Concert // Samedi 15 juin à 20h (tout public) // Théâtre Lucet Langenier // 10€ / 6€


HCDRetour sur nos scènes d’Herbert Christian Ducap après dix-huit ans de silence. Cet artiste rare a concocté un nouvel album et sa voix vient peupler nos soirées d’un écho  bien connu mais renvoyé dans le lointain du temps. C’est la souvenance du Camp Osoux, des rues Milius et Tourette, là où les cases se tassaient à terre, quand les marmailles couraient les uns chez les autres, porte ouverte et vie de « kartyé ». Une ambiance de confiance, tout se sait et on aborde  le quotidien, ses peines, ses joies, dans un partage habituel de mélodies, celles qu’on reprend, celles qu’on invente. HCD est tombé dans le rythme, le souffle instrumental, l’inspiration des mots simples. C’est une histoire de filiation : son père Narmine est son mentor, et de répétition dans le garage en bals partout dans l’île, père et fils « musikent » sur la partition de leur existence.

Imprimer

Madame Marguerite

Madame Marguerite  // D’après Roberto Athayde // Cie Maecha Metis // Tragédie dramatique // Samedi 29 juin à 20h // Théâtre de Lucet Langenier // 10€ / 6€


marguerite-Le théâtre est miroir des tics, modes et manies de l’humaine société ; insidieusement politique par comique interposé, il peut aussi insuffler une critique acerbe, virulente, nécessaire, des pouvoirs en place : devenir un appel à l’insoumission, un cri de révolte, une incitation à l’action ; pointer du doigt la « résistible ascension » des dictateurs, tyrans sanguinaires et autres usurpateurs qui piétinent les libertés fondamentales  et répandent un silence de terreur. Le Brésilien Roberto Athayde met en scène le personnage métaphorique de « Madame Marguerite », enseignante despotique, maîtresse terrorisante d’une classe à laquelle elle inflige ses diktats avec une autorité répressive qui touche à la démence. Par ce glissement vers une pédagogie d’oppression, bardée de contradictions et d’excès, l’auteur, au travers d’un personnage absurde et ridicule, déchire à belles dents les idéologies fascisantes et la menace pesante d’un néonazisme latent.

w-aimenoutfacebook 

Enregistrer