Imprimer

Maloya

Maloya ||  Konpani Karanbolaz  ||  vendredi 7 décembre  || à 20h || au Théâtre Lucet Langenier  ||  10€ ou 6€  || théâtre


MALOYA HD DanRamaen Maloya, nout patrimoine. Chacun croit le détenir comme une identité, une pulsation du corps en battement de coeur bafoué, une guerre de liberté contre la censure, les interdits intériorisés, un lourd fragment de notre Histoire enchaînée puis « délariagée » : une musique, un cri, un hymne poético-prophétique.

Imprimer

Lo Kor Kanne / Canne en corps

Lo Kor Kanne ||  Luc Maubon || avec Lespas ||  vendredi 30 novembre  || à 9h30 (scolaire) || au Théâtre Lucet Langenier  ||  Dans le cadre du Cléa  || Danse


kor Une création chorégraphique de Luc Maubon présentée le 9 décembre 2016 au théâtre Léspas Leconte de Lisle à Saint Paul Ile de la Réunion.

Ce spectacle a fait l’objet d’une résidence de création, de médiation culturelle et de coproduction avec le théâtre Léspas Leconte de Lisle à Saint Paul, financé par la Région Réunion.

Imprimer

Chocolat Blues

Chocolat Blues ||  cie Les Petits Ruisseaux || avec Lespas ||  vendredi 30 novembre  || à 13h30 et à 20h || au Théâtre de Pierrefonds  ||  10 ou 6€  || Théâtre, marionnettes...


chocolat Nous sommes en 1886 et le jeune Raphaël, né esclave à Cuba, est revendu à un marchand portugais ; de fuite en révolte, il traverse l’Europe, homme de tous les métiers à qui on dénie son humanité. Devenu danseur dans un bar, on le surnomme « Chocolat », objet de dérision, comparé à un primate ; mais artiste différent et formidablement doué, il suscite le paradoxe d’une arrogance dédaigneuse et curieuse, mêlant dégoût et admiration.

Imprimer

C’est la Guerre

C’est la Guerre ||  cie Les Âmes libres || Festival Komidi ||  vendredi 23 novembre  || 20h || au Théâtre Lucet Langenier  ||  10 ou 6€  || Théâtre 


C est la guerre Un texte nécessaire qui interroge la guerre à hauteur d’enfant, un gosse qui voit la mort en face, crue, défigurée et qui voudrait simplement jouer avec sa toupie, alors qu’il faut fuir, s’enfuir, disparaître, échapper à la pluie des bombes. Les mots crient leur violence, celle de la vérité martyrisée, avatars de l’auteur, balles à blanc qui déchirent la pureté des rêves infantiles, colère, révolte, « l’homme est une saloperie ». Les mots boxent l’Histoire absurde, la martèlent d’une hargne juste et le texte dénonciateur a la puissance bulldozer  d’une épopée dédiée aux résistants anonymes, aux gens ordinaires, effarés, détruits, comme les automates tristes d’une nuit sans fin.

Imprimer

Soubat + Kreuz

Soubat + Kreuz ||  cie Danse Etik / la cie Tche-Za || Festival Total Danse||  Samedi 17 novembre  || 19h || au Théâtre Lucet Langenier  ||  10 ou 6€  || Danse 


Soubat-Kreuz La danse n’est pas uniquement répertoire inspiré du légendaire ; elle ne se limite pas non plus à l’acrobatique aventure du corps, comme une variable sans cesse déclinée du Hip-hop, non, danser est comme un cri chorégraphié, une histoire de l’intériorité, le dit corporel de l’ineffaçable déchirure de l’enfance.

Imprimer

Spectres

Spectres ||  Jérôme Brabant ||  Jeudi 8 novembre  || 10h et 14h scolaire  || au Théâtre Lucet Langenier  ||  Danse 


spectres La notion de spectre renvoie aux absents, aux errants, âmes en peine que l’on associe au fantomatique, au paranormal, aux possessions des corps par des esprits sensiblement là, mais impalpables et omniprésents. Le danseur Jérôme Brabant nous invite à un expérimental scénique, défiant la logique formelle du vécu ordinaire, comme un embarquement pour un monde parallèle aux esthétiques impensées.

Imprimer

les ogres de Barback + les Amis dépressifs

chanson française, influence tzigane (France) ||  Vendredi 5 octobre 2018  ||  21h  ||  12€ ou 20€ || le Kervéguen

Ogres-live-Marion-Jongle-w

Les Ogres de Barback :

Les Ogres de Barback remontent, tranquillement, sur les planches…. Ah bon, ils les avaient quittées ? Oui, quelques mois… après une énorme année 2014 qui les aura vus célébrer en fanfare, par monts et par vaux, leurs 20 ans de carrière. Le groupe a été créé en 1994 et les membres sont quatre frères et sœurs : Fred, Sam, Alice et Mathilde Burguière, nés dans une famille de musiciens, leur père ayant été pianiste de concert, notamment avec le groupe « Il était une fois ». Les Ogres tirent leurs influences, à la fois, de la chanson française, du rock alternatif des années 1980 et par ce qu'ils dénomment la « musique du voyage » et en particulier la musique des pays de l’Est. Les Ogres sont le parfait exemple de ce qu’il est convenu d’appeler un « groupe de scène ». Non pas qu’ils dédaignent enregistrer des albums – leur prolifique production discographique en témoigne ! - mais c’est par la scène qu’ils ont rencontré, fidélisé et élargi un public que beaucoup d’artistes plus médiatisés qu’eux leur envient. Le 5 octobre 2018, nous les croiserons sur la scène du Kerveguen, mais attention, les Ogres ont un appétit musical insatiable…… !
Imprimer

Fabio Marouvin et Sory Diabaté

Fabio Marouvin et Sory Diabaté ||  En partenariat avec les Teat ile de la Réunion ||  Samedi 20 octobre  || 20h tout public  || au Théâtre Lucet Langenier  ||  6€ ou 10€  ||  Concert - jazz 


fabio-sory Deux hommes, deux musiciens rares, deux univers et leur rencontre pour une harmonie étrange, expérimentale, une symbiose où chacun vient chercher le second pour le conduire dans les méandres de résonances musicales dédoublées. Fabio Marouvin et Sory Diabaté mêlent, soudent et cisellent leurs sonorités natives en une fête battante de rythmes complices. La note bleue créole rejoint le griot guinéen, virtuose du balafon.

Imprimer

Qui sait ce que voit l’autruche dans le sable ?

Qui sait ce que voit l’autruche dans le sable ? ||  Cie La Pata Negra ||  Vendredi 5 octobre  ||  9h30 pour les scolaires || 20h tout public  || au théâtre de Pierrefonds  ||  6€ ou 10€  ||  marionnettes 


autruche Une main qui forme un bec, deux billes à la pupille noire, un truc en plume pour l’idée d’un volatile et voici que surgit un personnage : une Autruche aussi vraie que bizarroïde.
Imprimer

Les fâcheux

Les Fâcheux ||  Cie A ||  Samedi 13 octobre  ||  20h  || au théâtre Lucet Langenier  ||  6€ ou 10€  ||  Danse, théâtre 


les-facheux Le séduisant Eraste – prénom d’or poinçonné à « l’Amour-Toujours » - veut retrouver son amante, la déité de son cœur ; la charmante Orphise, comme un écho de la tragédie antique, dessine par les sonorités de son nom, un infernal chemin orphéen, une route cahotique et infinie, retraçant l’implacable délai, le report insupportable et l’impatience mortelle qu’éprouve son galant de venir la rejoindre. Las ! Que d’importuns sur le trajet, que de rencontres bavardes qui se racontent et se lamentent, retardant ainsi inéluctablement le sublime bonheur d’idylliques retrouvailles.

Newsletter

Prénom:
Email:
w-aimenoutfacebook 

Enregistrer